Observer et accueillir les émotions

with Pas de commentaire

Accueillir l’émotion …

L’expérience, la situation que je vis est comme un train dans lequel une émotion monte pour parvenir jusqu’à ma conscience.

Le train entre en gare, il arrive à destination.
(La situation se déroule et je la vis.)
L’émotion descend et je la rencontre.
(L’émotion s’élève en moi et je la sens.)
Maintenant, deux possibilités s’offrent :

1. Beurk, l’émotion a vraiment une sale tête, je refuse de la rencontrer. Mais mince, elle est là, comment détourner mon attention pour éviter de l’écoute ?

Ahhhh ben je vais m’intéresser au train, tiens ! C’est à dire que je vais me poser mille questions sur la situation, son aspect, pourquoi elle est là, ce que j’en pense, ce qu’elle me rappelle etc…

Résultat, l’émotion est venue pour rien, elle n’insiste pas, rebrousse chemin et attend le prochain train pour tenter de me rencontrer à un autre moment. (Les situations se répètent dans ma vie pour que je dise OUI à une émotion qui me déplaît.)

2. Ohhhhh, salut émotion ! Viens allons prendre un café, tu pourras me raconter tranquillement ce que tu as à me dire.

La rencontre a lieu, le train, auquel je n’ai pas jeté un regard, quitte la gare. C’est à dire que je ne me pose aucune question inutile sur la situation car je sais qu’elle n’a servi qu’à mener l’émotion parfaite que j’avais à rencontrer. (Les situations cessent de se répéter, elles se renouvellent pour que je sente de nouvelles émotions encore apeurantes.)

Si chaque fois qu’un train entre en gare et qu’une émotion en descend, je refuse de la rencontrer, je me condamne à faire d’incessants allers-retours sur des quais et à examiner des trains qui n’ont rien à m’apporter. Je me sens donc épuisée, frustrée, en rage de faire tant de déplacements pour rien, si ce n’est lutter et nier ce qui est.

Si chaque fois qu’un train entre en gare et qu’une émotion en descend, je me réjouis de la rencontrer, je ne perds plus mon temps à scruter des trains qui n’ont rien à m’apprendre. Je leur sais juste gré de faire leur boulot de transporteur. Et je passe d’excellents et passionnants moments au café, à tapoter avec des émotions géniales, quelles que soient leur apparence première, que j’intègre en moi, devenant ainsi de plus en plus confiante et consciente.

Catherine Gui


Les émotions vues par le Moine Gojo

Comprendre ce que sont les émotions et voir comment elles pointent vers ce que nous sommes vraiment. Voir la vidéo


Les émotions sont les couleurs de la vie par Claudette Vidal

Accueillir et se laisser traverser par les émotions … une vidéo d’une grande clarté. Voir la vidéo


Embrasser nos peurs par Ginette Forget

Voir les vidéos : Introduction – Ai-je fait le bon choix ? – Ça ne fait que passer…


Le Pouvoir de l’Accueil par Nassrine Reza  

Vous êtes dotés d’un pouvoir inestimable et qui amène chaque aspect de votre vie à sa réalisation. Voir la vidéo


Trois vidéos sur les émotions par Betty

Betty explique comment faire face à la peur quand elle se présente à nous. Lui faire face, c’est dévoiler sa nature illusoire. Une très belle invitation à la grande fluidité.

Voir les vidéos : Observer les émotionsRessentir les émotionsLa peur est une illusion


La Santé Globale repose sur votre capacité à laisser vivre les émotions, par Nassrine Reza

La plupart des approches thérapeutiques se basent sur la gestion des émotions dites négatives. La plupart des êtres humains se plient à ce conditionnement de manière inconsciente. Sans qu’ils ne s’en rendent compte, ils s’engluent dans un mécanisme de lutte permanente. La lutte psychique engendre du stress et le stress est la première cause du déséquilibre physique, psychique et émotionnel.

Pourtant, les émotions dites négatives, telles que la peur, la colère et la tristesse sont hautement bénéfiques ! D’une part pour l’équilibre du corps physique : Elles engendrent des modifications épigénétiques capitales au maintien de la santé et permettent le passage de l’eau à l’intérieur des cellules. D’autre part, elles contribuent à un état mental serein et à un système émotionnel sain. Mais ces émotions deviennent uniquement bénéfiques, si vous ne luttez pas contre elles !

Mon « approche » se base sur ce que j’appelle « Le Pouvoir de l’Accueil ». Il ne s’agit pas d’un « outil », mais d’un état d’être naturel. Si vous souffrez de problèmes physiques, psychiques, émotionnels ou si vous souhaitez goûter plus intensément à ce qu’est le bien-être, je vous invite humblement à faire ce petit exercice, et ce, à chaque fois qu’une émotion dite négative vous apparaît :

1) Reconnaissez-la

Offrez-lui votre attention un instant en lui disant : « Chère émotion, je te vois ».

2) Demandez-vous si elle vous appartient

Vous verrez que ce n’est jamais le cas. Elle vous apparaît, vous en êtes le témoin, mais elle ne vous appartient aucunement. Par la même occasion, je vous conseille de cesser de dire « je suis triste, je suis en colère ou j’ai peur » et d’utiliser « j’observe une tristesse, une peur ou une colère ».

3) Accueillez-la avec bienveillance

Dites-lui simplement : « Chère émotion, tu ne m’appartiens pas, mais je te donne enfin le droit de vivre dignement ». Oui, dignement, parce que cette pauvre émotion a été banni maintes fois ! À combien de reprises, l’avez-vous rejetée avec force… ? Même si elle ne vous plaît pas, n’a-t-elle toutefois pas le droit d’exister ? Imaginez que cette émotion est un enfant orphelin, qui vient frapper à votre porte. Il est amaigri, il souffre terriblement. Il n’a pas choisi de s’appeler « colère, peur ou tristesse ». Il n’a pas choisi d’être orphelin et encore moins de subir toute cette violence et ce rejet à son égard. Lui claquez-vous la porte au nez, parce sa tête ne vous convient pas ? L’unique chose dont cet enfant (cette émotion orpheline) a besoin est : un peu d’attention, un peu d’amour et un espace d’accueil pour qu’il n’ait pas à mourir de froid et de faim. Si vous lui ouvrez la porte, alors vous lui offrez enfin la chance de guérir ! Permettez-moi une petite parenthèse : Il n’est absolument pas nécessaire de comprendre pourquoi une émotion se manifeste. La compréhension n’engendre aucun changement durable. Au contraire, vous allez alourdir votre pauvre mental par davantage de questions et d’analyses, qui ne permettront jamais l’accueil émotionnel. Si vous devez comprendre quelque chose, les informations vous parviendront spontanément. Oui, la vie est aussi simple que cela ! Bien sûr, pour la plupart des êtres humains profondément conditionnés, « comprendre » est leurs « leitmotiv ». Or, la vie ne demande pas à être comprise. Elle ne demande qu’à être vécue.

4 ) Buvez de l’eau plate

Lorsque vous utilisez votre « Pouvoir d’Accueil », les cellules du corps peuvent à nouveau s’hydrater. Le passage de l’eau à l’intérieur de celles-ci est à nouveau possible. L’eau est la première source d’énergie nécessaire à tout équilibre. Comprenez, qu’il ne vous sert strictement à rien d’entamer un processus de développement personnel ou de prendre des compléments alimentaires, si votre corps ressemble à un terrain aride. Vous pouvez nourrir votre corps avec les meilleurs aliments qui soient, mais s’il manque d’eau, il n’a pas l’énergie nécessaire pour en extraire les précieux nutriments ! Toutes les graines que vous allez semer, pourront uniquement apporter leurs fruits, si vous vous occupez avant tout de la qualité de cette terre (de ce corps). Et à votre avis, combien de fleurs pourront éclore, si votre corps est dans le « désert » ? Comprenez également que boire de l’eau plate n’est pas uniquement salutaire pour les fonctions physiques, puisqu’elle influence directement votre état mental et émotionnel.

5 ) L’accueil n’est pas l’attente d’un changement

Si vous attendez que vos problèmes physiques, psychiques et émotionnels disparaissent, alors vous allez attendre une éternité. Accueillir, c’est embrasser toute manifestation intérieure, sans jugement et avec un amour inconditionnel, qui je vous le rappelle est votre nature profonde. Peut-être l’avez-vous simplement oublié… Observez ce qu’il se passe durant les minutes, les heures et les jours à suivre au niveau physique, mental et émotionnel… et surtout…

6 ) Remerciez-vous !

La plupart des êtres humains rendent grâce à d’innombrables choses, sauf à eux-mêmes. Je vous invite à vous rendre grâce, à vous remercier, à vous féliciter, à vous valoriser, à être fier de vous ! Car vous êtes unique au monde et tellement précieux pour l’humanité… mais peut-être que cela vous a échappé également…

Nassrine Reza