La Non-dualité/L’unité

La non-dualité est parfois aussi appelée approche non-duelle, approche unitaire ou Advaïta. Voici quelques mots pour vous familiariser avec elle.

« La non-dualité n’est pas une  philosophie, ni un concept, ni un dogme, ni une position à défendre, ni même une valeur et encore moins un principe moral. La non-dualité est une dimension, la dimension du Soi, de la Présence, qui est le fait d’être présent à ce qui est, le fait de percevoir, le fait d’être et d’être conscient.

Dans cette dimension il n’y a pas d’opposés, pas d’échelles de valeurs, aucune notion que quoique ce soit ne devrait pas exister ou ne devrait pas être tel qu’il est.  Il n’y a qu’accueil et ouverture, un accueil illimité et inconditionnel qui est source de détente, de paix, d’unité, de joie et d’amour.

La dimension non-duelle est notre ressource primordiale, celle du bonheur, d’un bonheur durable et indestructible car indépendant de tout phénomène extérieur. Nous pouvons tous nous y connecter car elle est notre essence, notre nature, et cette connexion ne passe pas par un cheminement intellectuel mais par une expérience directe dont l’instrument est l’attention. »

Suyin Lamour

« Non-dualité (Advaïta en sanscrit), signifie « non deux ou Un sans second ». La Non-dualité n’est ni une religion, ni une philosophie ; elle les transcende, les unifie, les couronne. Les sages et les initiés de différents courants religieux sont tous d’accord sur leur expérience de la Non-dualité, c’est une expérience de non-séparation, d’unité. La disparition du moi au profit du Soi caractérise la non-dualité.

La Non-dualité est au cœur même de l’Hindouisme, du Soufisme, du Bouddhisme Zen, du Shivaïsme et des enseignements du Christ.

Alors que l’exotérisme de beaucoup de religions et philosophies est parsemé de contradictions et de conflits bien menés par des personnes installées dans la dualité, l’ésotérisme des principaux courants religieux révèle une expérience commune, l’unité. La Non-dualité c’est le regard Un, la communion entre Dieu et les hommes, entre le non-manifesté et le manifesté. La Non-dualité ne s’oppose pas à la dualité, elle l’inclut. C’est la Conscience totale qui contient tous les niveaux de conscience, c’est l’Illimité qui contient le limité, c’est l’Amour qui contient toutes les formes d’amour et de non amour. »

Claudette Vidal

« La non-dualité est au cœur de la plupart des grandes traditions spirituelles. Elle signifie découvrir le cœur, l’essence, notre véritable nature, notre visage originel ou le Soi. Lorsque cela se dévoile et devient notre expérience, nous réalisons que la Conscience est ce que nous sommes, et qu’elle est le point commun unissant tous les êtres. La joie sans cause, la paix heureuse, l’amour véritable, en sont le parfum.

Cette découverte suppose de laisser se relâcher la saisie névrotique qui nous enchaine aux objets a travers le désir et la peur. Alors, un espace d’accueil, de Présence impersonnelle, apparait, dans lequel le corps, le mental et le monde sont laissés libres de se déployer, de se libérer puis de renaitre. Doucement, cet espace se reconnait comme étant le fondement même de l’être, et les objets se révèlent en être la substance. Le sentiment d’être une entité personnelle et séparée s’efface, nous laissant dans la lumineuse présence de la Conscience. »

Moine Gojo

« La non-dualité n’est pas ni un concept, ni quelque chose que vous devez intégrer dans votre vie, vous ne le pourriez pas. La non-dualité est une vérité absolue, mais qui ne peut être goûtée dans la non-existence du personnage. Si vous vous avez envie de goûter à cette non-dualité, vous devez regarder attentivement ce personnage jusqu’à découvrir sa non-existence, sa non réalité. Alors, lorsque l’évidence de cette vérité se révélera à vous, la non-dualité sera aussi une évidence. »

Caroline Blanco